L’endométriose est une maladie dans laquelle le tissu qui tapisse l’utérus (endomètre) se développe à d’autres endroits du corps. Ses symptômes comprennent des choses comme :

  • Des règles douloureuses
  • Saignement excessif
  • Infertilité

La fatigue chronique est un autre symptôme courant que vous pouvez rencontrer, bien qu’il n’ait pas été étayé par beaucoup de recherches formelles.

Mais comment lutter contre cette fatigue chronique ? Pourquoi survient-elle ? Nous allons voir cela en détaille car, la fatigue est un anti-aphrodisiaque que nous voulons vous aider à combattre !

1. Demandez à votre médecin de faire une analyse de sang

De nombreux systèmes entrent en jeu lorsqu’il s’agit de la fatigue. Prenez rendez-vous avec votre médecin pour faire vérifier vos niveaux et pour écarter les conditions qui pourraient contribuer à votre manque d’énergie.

Il suffit d’un simple test sanguin pour évaluer vos niveaux de fer, de sucre dans le sang et d’hormones thyroïdiennes pour des affections telles que la fatigue :

  • Anémie. Si vous êtes déficient en fer, votre corps peut avoir des difficultés à fabriquer des globules rouges. Ces cellules transportent l’oxygène vers tous les tissus de votre corps. L’un des principaux symptômes de l’anémie est la fatigue. Les autres symptômes sont l’essoufflement, la faiblesse et les étourdissements.
  • Faible taux de sucre dans le sang. L’hypoglycémie est un état qui affecte le taux de sucre dans le sang au repos et peut vous couper l’énergie. Lorsque votre glycémie baisse, vous pouvez ressentir de la fatigue. Vous pouvez également vous sentir tremblant, irritable et anxieux.
  • Problèmes de thyroïde. L’hypothyroïdie est une affection dans laquelle la glande thyroïde ne produit pas suffisamment de certaines hormones. En plus de vous sentir plus fatiguée, vous pouvez aussi prendre du poids et ressentir des douleurs articulaires.

2. Assurez-vous d’avoir une alimentation saine et équilibrée

Ce que vous mangez peut également affecter votre niveau d’énergie. Un régime alimentaire comprenant une source solide de protéines – comme les noix, les graines, les haricots et le poisson – peut vous aider à vous sentir plus énergique tout au long de la journée. Vous devriez également essayer de consommer les 8 à 10 portions de fruits et légumes frais recommandées par jour.

Les aliments à éviter sont ceux qui contiennent des sucres ajoutés, à savoir les aliments transformés et les sucreries. Ces aliments peuvent vous fatiguer davantage lorsque votre taux de sucre dans le sang augmente.

Quels que soient les aliments que vous consommez, ne sautez pas le petit-déjeuner. Non seulement cela peut affecter votre taux de glycémie et votre niveau d’énergie, mais cela peut aussi vous faire prendre du poids et vous donner des difficultés à réfléchir. Consommer des aliments sains tout au long de la journée peut également contribuer à maintenir votre taux de glucose à un niveau stable.

3. Envisagez de prendre des compléments alimentaires

Si vous manquez de nutriments importants, comme le fer, votre médecin peut vous suggérer de prendre des suppléments pour augmenter vos niveaux. Discutez avec votre médecin des avantages et des risques des compléments alimentaires, ainsi que des interactions possibles avec les médicaments ou les compléments que vous prenez déjà.

Bien que vous devriez pouvoir absorber les nutriments de la journée grâce à une alimentation saine, une multivitamine quotidienne peut aider à combler les éventuelles carences nutritionnelles. Les femmes atteintes d’endométriose qui prennent des médicaments hypoglycémiants peuvent bénéficier de la prise de suppléments de calcium et de vitamine D pour protéger leurs os. La vitamine D peut également améliorer les symptômes de fatigue.

4. Commencez (et respectez !) un programme sportif

L’exercice peut également vous aider à gérer votre fatigue.

Vous ne savez pas par où commencer ? Des exercices à faible impact peut être votre meilleure option. Des activités comme la marche, la natation et la danse peuvent vous aider à conserver votre énergie. En revanche, les activités qui impliquent de courir et de sauter peuvent aggraver les symptômes de l’endométriose chez certaines femmes.

6. Gardez des horaires de sommeil sain

Les experts recommandent de dormir entre sept et neuf heures chaque nuit. Si vous manquez une nuit, cela peut affecter votre fatigue diurne. Une routine au coucher peut vous aider à vous détendre. Par exemple, essayez de prendre un bain dans l’heure qui précède le coucher ou de siroter une tisane de camomille.

Essayez de vous coucher à la même heure chaque soir et de vous réveiller à la même heure chaque matin. Un horaire de sommeil prévisible aidera votre corps à retrouver un bon rythme.

7. Assurez-vous que vous pratiquez une hygiène de sommeil saine

L’environnement dans lequel vous dormez est également important. Suivez ces conseils d’hygiène du sommeil pour mieux vous reposer :

  • Faites des siestes de moins de 30 minutes pendant la journée.
  • Gardez les écrans – comme votre télévision, votre ordinateur ou votre téléphone – hors de votre chambre.
  • Utilisez votre lit pour dormir, et non pour faire d’autres activités comme travailler ou traîner.
  • Envisagez d’utiliser des rideaux antibruit et des rideaux occultants.
  • Ne buvez pas de boissons caféinées ou alcoolisées avant de vous coucher. Il en va de même pour les gros repas.
  • Faites de l’exercice au moins quatre heures avant de vous coucher.

8. Faites preuve d’ouverture quant à vos limites

Prendre soin de soi-même implique aussi de faire savoir aux autres que l’on est parfois fatigué. Soyez ouvert et honnête sur les activités ou les moments de la journée où vous vous sentez plus fatigué que d’habitude. Vous pouvez choisir de vous ménager pendant ces moments ou de faire des exercices légers pour vous donner un regain d’énergie.

N’oubliez pas que vos propres symptômes et limitations seront différents de ceux d’une autre personne atteinte d’endométriose.

9. Cherchez du soutien

Bien que votre médecin soit une bonne ressource pour trouver du soutien, il n’est pas votre seule ressource. Si vous n’obtenez pas ce dont vous avez besoin de votre médecin, vous pouvez lui demander de vous orienter.

Malheureusement certaines femmes ont déplorés les compétences des médecins, les traitant comme des filles pleurnichardes parfois.

L’amour est le meilleur soutien que vous pourrez trouvez !

Vous pouvez également trouver utile les groupes de soutien en ligne. Vous pouvez entrer en contact avec des femmes du monde entier qui souffrent d’endométriose et de la fatigue qui y est associée. Vous pouvez partager des conseils sur ce qui vous aide à gérer vos symptômes, ainsi qu’apprendre de nouvelles astuces.

Conclusion

Si ces conseils et astuces ne vous aident pas, n’hésitez pas à contacter votre médecin. Il se peut que vous souffriez d’autres problèmes médicaux sous-jacents qui contribuent à votre fatigue. Dans le cas contraire, soyez patient. L’endométriose est unique à chaque personne, et chacun présente un ensemble différent de symptômes et de circonstances.

Essayez de modifier votre régime alimentaire, votre exercice et votre mode de vie. Laissez-les s’installer pendant au moins six semaines et continuez à peaufiner les choses jusqu’à ce que vous trouviez votre équilibre. Vous pouvez faire plus que ce que vous réalisez – beaucoup plus.

Et vous, avez-vous des astuces pour lutter contre la fatigue due à l’endométriose ? Partagez votre expérience par commentaire, c’est très certainement ce qu’on peut avoir de plus précieux pour lutter contre l’endométriose.